Présentation  Le Honduras Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Honduras Président (2014-2018): Juan Orlando Hernández Statut : République Capitale : Tegucigalpa Population du Honduras : 7 639 327 hab. Superficie : 112 088 km² Monnaie : Lempira Langue officielle : espagnol En 1998, le Honduras est le pays le plus touché par le cyclone Mitch. Le pays des "profondeurs" (traduction du nom "HONDURAS") avec une population de 6 millions d'habitants, fut de loin le plus touché avec 6600 morts, 8000 disparus et 1 400 000 sans-abri. Alors que les infrastructures du pays (routes, ponts etc.) étaient détruites à 50 %, c'est 80 % des cultures qui disparaissaient. En 2008 : le Honduras fait partie des pays les plus pauvres du monde avec 65 % de la population vivant en dessous du seuil de pauvreté. Le mode de vie s'est dégradé (chômage, inactivité, dettes,…) et de nombreux problèmes en découlent : trop de misère, trop d'enfants dans les rues  (d'après les statistiques de Casa Alianza ils sont 50000 à Tegucigalpa, la capitale et 300 000 dans l'ensemble du pays, à être "en risque social"), trop d'hôpitaux en détresse* (manque de matériel, de médicament), trop de trafics d'enfants, trop de délinquance (+ 20% entre 2007 et 2008), provoquant encore plus de misère. Le Honduras connaît un niveau de violence urbaine (maras) si important qu'il est considéré aujourd'hui comme l'un des pays les plus risqués de cette région d'Amérique Latine), trop de drogue, trop d'enfants prostitués, trop de corruption** de trop nombreuses familles obligées de fuir....à cela s'ajoutant les enlèvements et les séquestrations. 2015 : Ce qui était vrai hier, l'est malheureusement encore aujourd'hui : le Honduras fait toujours parti des pays les plus pauvres du monde et actuellement c'est toujours 70 % de la population qui vit en dessous du seuil de pauvreté. Avec la pauvreté la délinquance a augmenté et c’est aujourd’hui, malheureusement, un des pays les plus dangereux du monde, hors pays en guerre. L'augmentation des salaires de plus de 60 %, décrétée unilatéralement par le Président de la République, le 24 décembre 2008, a provoqué quelques mois plus tard une augmentation de plus de 100% du panier de la ménagère. A cela s'est ajoutée la crise mondiale et les nombreuses fermetures d'entreprises ont donné lieu à de très nombreux licenciements (environ 200 000 personnes se sont retrouvées sans emploi). Enfin le pays s'est retrouvé isolé par la communauté internationale à la suite de la mise à l'écart du Président de la République, le 28 juin 2009 avec pour conséquences le bloquage de nombreuses aides. Les dernières élections (Président, Députés et Maires) ont eu lieu le 26 novembre 2013 et le nouveau Président Juan Orlando Hernández a pris ses fonctions en janvier 2014 Écrit sur un mur à Tegucigalpa: Nous voulons grandir sains et forts, respectez notre droit à l’alimentation. Nos projets Nos actions Présentation Contact 0000000000000000 Page d'accueil | Plan du site | Présentation | Nos actions | Nos projets | Contact  Accueil