Nos réalisations    Nous, Simone et Jean, sommes partis pour le Honduras le lundi 30 juillet 2007 à 6 heures de l’aéroport de Marseille Provence en direction de San Pedro Sula, au nord du Honduras, via Frankfurt et Miami. Deux changements d’avion, une distance d’environ 10 000 kilomètres à effectuer pour un trajet de 23 heures. Nous arrivons à San Pedro Sula à 20 heures, heure locale, alors qu’il est 5 heures du matin, mardi 31 juillet, en France. A notre arrivée 3 bagages sur 5 étaient manquants. Nous avons donc dû attendre 2 jours à San Pedro Sula afin de les récupérer, l’un d’eux contenant les outils, les contrôleurs et du matériel de câblage électroniques, indispensables pour vérifier l’état de l’installation électrique de la centrale photovoltaïque. Après avoir récupéré deux bagages sur trois, nous prenons la route pour San Marcos de Colon, distant de 400 km. Nous arrivons vers 20 heures et nous retrouvons Don "Moncho ", Ramon Antonio Lopez, l’instituteur qui nous aide dans nos démarches administratives et Doña Gladys, son épouse qui gère le "comedor " où nous prenons nos repas. L’accueil est comme d’habitude très chaleureux. Après une collation rapide nous retrouvons " l’hostelito Mi Esperanza " où nous logerons durant notre séjour. Le lendemain matin, vendredi 3 août, nous retrouvons Ana Francia avec beaucoup de plaisir, les familles sont heureuses de nous revoir,  les maisons sont bien fleuries et bien entretenues, le terrain (1Ha) ensemencé de haricots et maïs. Nous contactons deux ouvriers maçons Ernesto Martinez et Eriberto Zambrano, qui travaillent pour notre association depuis 7 ans, déjà. Nous les embauchons à nouveau pour la construction de la structure du toit qui doit couvrir le réservoir d’eau. Nous embauchons aussi deux manœuvres, Josué Zambrano, 18 ans, fils d’Eriberto et Auguste Zambrano, 62 ans, frère d’Eriberto, pour aider les maçons. Tous commencent à travailler le lundi 6 août. Cela consiste à creuser les fondations qui, remplies de béton armé, supporteront les quatre colonnes ayant chacune une section de 50 X 50 cm. et une hauteur de 6,50 m. construites en béton armé également. Au sommet il est prévu de poser la charpente en bois et la toiture de 20 m² en fibrociment. Cette construction sera terminée le vendredi 25 août, malgré quelques jours de mauvais temps dû aux pluies tropicales abondantes qui ont duré plus de 10 jours dans les Caraïbes. Nous embauchons 4 autres personnes dont des voisins qui ont bien voulu casser quelques énormes pierres qui se trouvent toujours sur le terrain d’Ana Francia. Leur méthode, chauffer les pierres pendant la nuit et les arroser pour les faire éclater… et j’oubliais…taper fort avec masse et burin !!!. Travail très dur, mais nous ayant permis de pouvoir construire un mur, en pierre sèche, de 200 mètres de long, garantissant la propriété d’Ana Francia contre les invasions de vaches et de cochons qui viennent manger les maïs et les haricots qui poussent dans le terrain d’Ana Francia. En même temps nous avons fait peindre les portes et les fenêtres des 7 maisons. Dimanche 6 août, à sa demande, nous rencontrons Monsieur  le Maire de San Marcos, afin de fixer un calendrier de travaux pour la construction du collecteur d’eaux usées. Nous exprimons le souhait de voir ces travaux commencer le plus vite possible …. Mais Monsieur le Maire nous informe qu’il doit procéder au relevé topographique afin de choisir le meilleur tracé, et sa décision traine en longueur. Le relevé topographique est réalisé dans la semaine du 13 au 17 août. Nous prenons aussi du retard pour organiser le recrutement des personnes qui effectueront les travaux d’ouverture des sols et la pose des matériels. Arrivés au terme de notre séjour, Monsieur le Maire n’a pas été en mesure de  démarrer les travaux. Nous ne prolongerons donc pas notre séjour et lors d’une énième rencontre avec le Maire, le samedi 25 août, nous déciderons reporter la réalisation de ce projet en 2008. Nous nous sommes accordés un jour de repos au cours duquel nous avons organisé une petite fête d’au revoir avec les familles d’Ana Francia. Aux enfants nous leur avons distribué des cahiers, crayons, stylos, gommes, etc.…. aux grands et aux petits nous avons offert des bonbons, beaucoup de bonbons, et fêté l’anniversaire d’Olvin (enfant handicapé) en lui offrant une guitare. Pendant ce séjour, Jean, tout en pilotant les travaux de construction de la structure devant supporter la toiture se trouvant sur le réservoir d’eau, a vérifié l’ensemble de l’installation électrique photovoltaïque et formé une autre personne à la compréhension du fonctionnement électrique. Simone, comme d’habitude, s’est occupée de la comptabilité et de la caméra !!! Lundi 27 août nous partons pour la capitale Tegucigalpa où nous passons 2 jours avec Lucie, la veuve de Pierre, technicien français et, Chantal et Dominique, leurs enfants.  Mercredi 29 août nous rejoignons San Pedro Sula où après avoir passé une nuit nous prenons l’avion via Miami Frankfurt et Marseille Provence où nous arrivons le 31 août à 12 heures.     Fait à Aix en Provence le 01 septembre 2007       Simone et Jean Contact Nos projets Nos actions Présentation Page d'accueil | Plan du site | Présentation | Nos actions | Nos projets | Contact Compte rendu de la cinquième mission San Marcos de Colon 30 juillet 30 août 2007 Ana Francia 2007 Accueil